Accueil Economiser l'énérgie Pouvoir calorifique inférieur (PCI) et quelques exemples

Pouvoir calorifique inférieur (PCI) et quelques exemples

121
0
SHARE
pouvoir-calorifique

Pour la production d’au chaude sanitaire et le système de chauffage, les appareils utilisés peuvent fonctionner avec des combustibles tels que le bois, les granulés de bois, le fioul, le gaz, etc. Ces combustibles libèrent ce qu’on appelle énergie thermique lorsque la combustion a lieu, c’est ce qu’on appelle PCI ou Pouvoir Calorifique. Essayons de voir cela de plus près

Qu’est ce que c’est ?

Le Pouvoir Calorifique d’un combustible n’est autre que le volume de chaleur produite lorsque celui-ci est soumis à la combustion. Il est indispensable dans la mesure où il permet de comparer les différents combustibles entre eux. La comparaison consiste en fait à trouver le combustible qui est produit davantage de chaleur lorsqu’il est brûlé.  On distingue deux types de PC dont le PCI ou Pouvoir calorifique inférieur, le PCS ou pouvoir calorifique supérieur. Lorsqu’on parle de PCI, la chaleur produite par la combustion est disponibles à l’état gazeux, en revanche on parle de chaleur latente pour ce qui est du PCS. Le premier est obtenu par l’utilisation de chaudière classique, tandis que le second est obtenu à partir d’une chaudière à condensation.

A noter que les chaudières à condensations sont plus performantes car les déperditions de chaleur sont plus réduites, voire aucune déperdition contrairement à une chaudière classique. D’ailleurs la valeur du PCS est toujours supérieure à celle du PCI lorsqu’il s’agit du même combustible.

Quelques exemples

Voici quelques exemples de PCI que vous devriez connaître :

  • Approximativement de 8 à 11,5kWh/m3  pour le Gaz naturel
  • Approximativement 13.5kWh/kg pour la Butane/Propane
  • Approximativement 12kWh/kg pour le Fioul à usage domestique
  • Approximativement 11kWh/kg pour le Fioul lourd
  • Approximativement 8kWh/kg pour le Charbon
  • Approximativement 3,5 kWh/kg pour le bois dont l’humidité est estimée à 30%.

Pour certains combustibles, on relève un rapport entre le PCI et le PCS dont voici quelques exemples : 1.111 pour le Gaz naturel, 1,052 pour le Charbon et 1,087 pour la Butane/Propane. Au cours de la combustion, une partie de l’énergie contenue dans les combustibles disparaisse. Le rendement est donc calculé en fonction de l’énergie totale transmise à l’eau et le système de chauffage pendant la combustion, et l’énergie disponible.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here