Accueil Optimiser vos travaux Comment choisir son gyproc ?

Comment choisir son gyproc ?

84
0
SHARE

Les plaques de plâtre, appelées « Placo » en France et « Gyproc » en Belgique permettent de faire des aménagements divers à l’intérieur de votre maison. Aménager des combles, réaliser des cloisons, faire un coffrage, poser un faux plafond sont autant de raisons valables pour utiliser ce matériau. Malgré sa facilité de pose, des règles précises sont à respecter pour éviter les déconvenues. Voyons ensemble les éléments indispensables à prendre en compte lorsque vous débutez avec le placoplâtre.

Placo, Gyproc : quelle taille choisir ?

Depuis une quinzaine d’années, les plaques de plâtres remportent un grand succès auprès des professionnels. Robustes et faciles à poser, elles séduisent bon nombre de bricoleurs. Toutefois, comme pour beaucoup d’autres matériaux, elles se déclinent en plusieurs tailles qu’il faut absolument maîtriser pour coller au mieux à votre projet d’aménagement.

Parmi les différents modèles, le placoplâtre BA13, constitué de 13 mm d’épaisseur est sans doute le modèle plus connu. Cependant, d’autres épaisseurs existent, allant de 10 mm à 25 mm. Quoique l’épaisseur soit un critère important, la pose de placo doit être réfléchie et déterminée en fonction de votre usage.

Des placoplâtres variés pour des usages différents

Selon le type de pièces, les besoins sont différents. Par exemple, les pièces de vie, plus bruyantes que les autres, nécessiteront sûrement un aménagement spécial pour réduire le niveau sonore. Dans ce cas des plaques à isolation phonique permettront de réduire, en moyenne, le bruit par deux.

À l’instar du bruit, l’humidité est aussi un facteur qui doit peser dans vos décisions. Pour les pièces au contact de l’humidité, un placo hydrofuge, sera plus approprié pour résister à l’eau et à l’humidité qu’une plaque standard.

Pour la cuisine, ce sont généralement des plaques ignifugées qui permettent de résister au feu. Bien d’autres plaques existent, thermiques, flexibles (pour les combles), habito (pour la fixation d’objets lourds) et celles qui permettent de purifier l’air qui sont idéales pour les chambres d’enfants. Celles-ci sont plus onéreuses, cependant la sécurité qu’elles procurent et pour certaines d’entre elles les économies d’énergie qu’elles permettent de réaliser ne doivent pas stopper votre projet, bien au contraire.

Bien choisir son isolation et ses rails

Une fois le Placo ou Gyproc choisi, le choix des rails et de l’isolation est primordial. Pour commencer, les rails représentent la structure, l’ossature métallique venant accueillir votre plaque. Comme pour le placoplâtre, ils ont des dimensions différentes. La largeur standard est de 48 mm, mais selon le type d’isolation souhaitée, les rails peuvent aller jusqu’à 70 mm de largeur.

Concernant l’isolation, plusieurs matériaux peuvent être utilisés de différentes épaisseurs. Chaque isolant possède son coefficient de résistance thermique, ainsi, grâce à cet indicateur, votre choix peut s’avérer plus simple.

Comme isolant, vous pourrez opter pour la laine de verre et de roche pour les plus classiques, mais d’autres, très performants, feront l’affaire également comme la laine de chanvre, la laine de lin, le polystyrène PSE, etc. Le prix oscille entre 10 et 20 euros du m² , il s’agit donc de faire le bon compromis pour respecter votre budget et s’isoler convenablement.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here